Bonjour à tous,

Après un été riche en fruit, je reviens vers vous avec une recette pour célébrer les derniers jours de la saison. Cela faisait longtemps que j’avais envie de faire une recette au melon, et je cherchais un autre ingrédient avec lequel l’associer. L’idée de cette tartelette m’est venue lors d’un dimanche à la campagne, dans un jardin luxuriant, rempli de fleurs et d’herbes en tout genre, et parmi elles le Géranium Rosat ! Cela faisait longtemps que j’en cherchais sous forme de plantes car au restaurant où je travaillais nous l’utilisions pour faire un excellent cocktail avec du champagne. J’avais très envie de m’en servir en pâtisserie mais je voulais l’utiliser sous forme fraîche et non en huile essentielle. Le géranium rosat a un parfum très fleuri, très proche de la rose mais avec un petit goût poivré qui lui donne du pep’s.

Je l’ai donc rapporté à la maison et j’ai commencé à réfléchir à comment j’allais l’utiliser. Ces notes florales et légèrement poivrées me semblaient aller très bien avec le melon, et la framboise permettait de trouver un équilibre pour équilibrer le côté sucré.

Pour la forme, j’ai ressorti ces moules à tartelettes ovales cannelés qui ont un côté un peu désuet et que je n’utilise jamais. Pourtant là ils me semblaient apporter une touche d’originalité et donner l’impression d’un panier fleuri. Pour le visuel, je voulais donner à cette tarte un aspect frais et fleuri, en pliant les lamelles de melon pour obtenir des fleurs.

Résultat, un dessert très simple, frais et léger pour achever la saison du melon sur une note fleurie. Vous trouverez la recette en bas de l’article.

À bientôt !



Recette pour une dizaine de tartelettes :

1) Réalisation de la crème légère au Géranium Rosat

  • 250 g de lait
  • 25 g de sucre semoule
  • 4 feuilles de Géranium Rosat
  • 60 g de jaunes d’oeufs
  • 25 g de sucre semoule
  • 25 g de maizena
  • 40 g de crème fleurette

Faites bouillir le lait et laisser infuser le géranium au moins 30 minutes, voir toute une nuit si vous réaliser la recette la veille. Filtrez ensuite le géranium et complétez le poids en lait perdu puis faites à nouveau bouillir avec le sucre. Parallèlement, blanchir les jaunes avec le sucre puis ajoutez la maïzena. Versez d’abord le lait bouilli sur ce mélange avant de remettre le tout dans la casserole à feu moyen et de remuer vivement jusqu’à la première ébullition. Débarassez dans un plat, recouvrez au contact de la crème pour qu’elle ne sèche pas puis laisser prendre au réfrigérateur, le temps que la crème pâtissière refroidisse.

Une fois froide, remuez bien la crème et mélangez là à la crème fleurette que vous aurez préalablement fouettée.

2) Réalisation de la pâte sucrée

Au robot ou à la main, mélangez le beurre et le sucre glace jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Ajoutez l’oeuf entier, mélangez à nouveau puis ajoutez enfin la farine et le sel. Mélangez rapidement pour ne pas trop travailler la pâte puis formez une boule, aplatissez là légèrement et laissez là reposer minimum 1h au réfrigérateur. Garnir les moules préalablement moulés et cuire ensuite 20-25 minutes à 160° au four et laissez refroidir sur grille.

3) Réalisation du confit de framboises

  • 250 g de framboises
  • 50 g de sucre
  • 2 g d’agar agar

Mixez les framboises avec le sucre et ajoutez l’agar agar. Portez à ébullition et mixez à nouveau. Conservez au réfrigérateur.

4) Montage

  • 1 barquette de framboises
  • 1 melon pas trop mûr pour que les lamelles se tiennent
  • Quelques feuilles de basilic ou menthe pour la déco
  • Sucre glace

Garnir les fonds

Garnir les fonds de tartelettes avec le confit de framboises puis avec la crème légère au géranium rosat. Coupez le melon en 2. À l’aide d’un économe, prélevez des bandes et roulez les pour faire les fleurs. Prélevez ensuite des billes avec une cuillère à pomme parisienne. Coupez certaines framboises en 2 et blanchir le sommet des autres avec le sucre glace. Décorez les tartelettes en alternant les différentes formes de melon et la framboise puis terminez par une touche de menthe ou de basilic.

S’il vous reste de la pâte et de la crème, garnissez la pâte à blanc et cuisez les avec la crème pour faire un flan (le confit de framboises peut s’intercaler sous la crème).